Trouble de la continence

Incontinence urinaire

L’incontinence urinaire désigne la perte involontaire d’urines (fuites urinaires), c’est un trouble de la miction (action d’uriner). Évacuation du contenu de la vessie. (Fait d’uriner volontairement). Elle est fréquente chez les femmes pour des raisons anatomiques. Mais elle existe aussi souvent chez l’homme, en particulier âgé.


Quand elle se produit lors d’efforts qui augmentent la pression abdominale, on parle d’incontinence urinaire d’effort.


L’incontinence imprévisible par instabilité vésicale est appelée l’incontinence par impériosité, ou « urgenturie ».


Avec le vieillissement, le nombre d’incontinences dites mixtes, associant effort et impériosité, augmente, en particulier lors des pathologies neurologiques : elle est présente dans 80% des AVC en période aiguë, dans 10 à 33% à distance de cet accident.

Voir le rapport ministériel sur l’incontinence du Pr François Haab, 2007


Rétention urinaire

La rétention d'urine est complète ou incomplète selon que l'évacuation vésicale est impossible ou partielle.


La rétention d'urine complète est le plus souvent due, chez l'homme, à un adénome de la prostate et, chez la femme, à un trouble neurologique ou sphinctérien. Elle se révèle brutalement : le besoin d'uriner est intense, la vessie est tendue, douloureuse et palpable (globe vésical). Cette rétention impose un sondage vésical évacuateur par voie urétrale ou la pose d'un cathéter vésical sus-pubien, puis la recherche de la cause à l'aide de divers examens : examen clinique neurologique approfondi, examen urodynamique, examens échographiques et radiologiques.


La rétention d'urine incomplète a une origine parfois neurologique (liée à un diabète ou consécutive à une rachianesthésie), le plus souvent obstructive (rétrécissement du col vésical, calcul ou cancer de la vessie, rétrécissement de l'urètre, adénome ou cancer de la prostate, fibrome utérin). Elle se révèle de façon progressive par des troubles de la miction : mictions rapprochées, jet d'urine faible, sensation de vidange vésicale incomplète, parfois incontinence ou infection urinaire. La vessie est souvent distendue, son dôme étant palpable au-dessus du pubis.


Incontinence fécale

L'incontinence fécale est la perte de contrôle du sphincter anal qui se traduit par l'incapacité de retenir les selles.


L'encoprésie est le terme qui définit l'incontinence des matières fécales en l'absence d'une lésion organique et qui survient souvent au moment du sommeil.


L'évacuation involontaire ou l'incapacité de différer un besoin impérieux de manière appropriée en cas d'urgence ou d'impériosité définit plus précisément l'incontinence anale ou fécale.